Sélectionner une page

Lexique camarguais

Aficionado : Du castillan aficionado : « amateur ». Personne qui a le goût, la passion.

Anouble : Veau âgé de un an.

Arène ou « Piste » : Lieu sablé et entouré, où se déroule la Course camarguaise et diverses manifestations équestres et taurines.

Attributs : Ensemble des pièces (une cocarde, deux glands et les ficelles) accrochées pour la course, autour des cornes du taureau.

Bouvau : Petit enclos le plus souvent en planche pouvant servir d’arènes sur l’exploitation.

Bouvine : La Bouvine désigne tout ce qui a trait à la civilisation Camarguaise et ses traditions autour du taureau et du cheval.

Cocardier : Nom que l’on donne au taureau qui court dans les arènes. Il porte une cocarde (ruban rouge) entre ses cornes. Sauf très rares exceptions, c’est un bœuf que nous continuons à appeler « taureau ». Le cocardier porte un nom.

Course camarguaise : Appellation officielle de la course libre, course à la cocarde, reconnue comme spectacle sportif depuis 1975. La course camarguaise est un sport taurin sans mise à mort, pratiqué dans le sud de la France, dans lequel les raseteurs tentent d’attraper des attributs fixés aux cornes d’un taureau.Site de la Fédération Française de Course Camarguaise.

Ferrade : Opération qui consiste à appliquer sur la cuisse gauche de l’anouble* , la marque (signe de reconnaissance proche des armoiries de la manade* ) et à pratiquer l’escoussure* . Elle peut se pratiquer sans public car c’est un des moments importants de l’élevage, mais c’est le plus souvent l’occasion d’un grand rassemblement festif aux prés, chez un manadier.

Escoussure : Entaille des oreilles d’un taureau selon un schéma propre à chaque manadier. L’escoussure se fait sur le veau au moment de la ferrade. Elle permettra de retrouver les bêtes d’un troupeau qui se mélangeraient à un autre.

Raseteur : Nom donné aux hommes habillés en blanc qui se mesurent à un taureau dans le jeu du raset.

Gardian : Pour le code du Travail, c’est un ouvrier agricole. Celui qui garde. Ce nom provençal est passé dans le langage courant. En français, gardien de chevaux et/ou de taureaux sauvages dans la Camargue.

Laupio : Lieu ombragé, tonnelle, hangar, sous lequel se déroulent les festivités chez le manadier.

Manade : Nom que l’on donne à un élevage en Camargue. Par extension, a désigné un troupeau de chevaux ou de taureaux sauvages puis l’ensemble de l’élevage avec son personnel, ses amateurs, ses terres. Son propriétaire est le manadier (ou la manadière).

Sansouires : Ensemble de vastes espaces stériles couverts d’efflorescences salines, inondables, recouverts de salicornes (milieu naturel).

Tri de bétail : Opération qui consiste à séparer du reste du troupeau les taureaux dont on a besoin. Par exemple, le matin d’une course ou d’une ferrade, le manadier et ses gardians rassemblent la manade ou l”enferment dans le clos de tri… À cheval, ils vont trier les taureaux de la course ou les vaches pour l’animation de la ferrade.